fr

La déformation d’une chaise d’arbitre cause un accident corporel

Investigation

Investigations - Une chaise d’arbitre de tennis se déforme et provoque un accident. Notre laboratoire est sollicité pour identifier la cause.

Le contexte

Une chaise d’arbitre de tennis se déforme sous le poids de l’arbitre, qui chute au sol et se blesse. Le laboratoire d’INQUEST est sollicité pour identifier la cause de la déformation (conception, montage ou usage).

A cet effet, le laboratoire dispose d’une chaise neuve pour effectuer une simulation, mise à disposition par le fabricant sur demande de son assureur.

L’expertise d’INQUEST

Dans un premier temps, le laboratoire étudie la conception et le mode d’assemblage. Il est alors identifié un point de faiblesse potentiel, mais il reste à calculer les efforts pour vérifier si le produit est bien dimensionné ou non.

Le laboratoire simule les diverses positions de l’assemblage en libérant virtuellement le degré de liberté nécessaire à sa déformation. Les trajectoires de certains points spécifiques sont tracées et les efforts appliqués au dispositif de verrouillage du degré de liberté peuvent alors être calculés par un tableur pour toutes les positions et masses d’un individu situé en divers points de la chaise.

Il est ainsi identifié le point particulier de la chaise où ces efforts sont maximaux et la masse de l’individu (en régime dynamique, c’est-à-dire en mouvement) critique au-delà de laquelle la rupture est inévitable. La masse calculée correspondant à des individus de corpulence usuelle, il n’y a aucune marge de sécurité. Le produit est donc dangereux.

Des tests d’effort et de fatigue réels sont ensuite effectués avec un vérin pneumatique qui applique l’effort calculé au point calculé et qui confirme le mode de ruine et la valeur de l’effort nécessaire. Il est alors attesté une faiblesse conceptuelle sur la pièce censée brider le degré de liberté.